Flamenco y Granada !!!

Publié le par Ana RUIZ CASTRO

9.jpg

 

Tablao Flamenco : créateur d'émotion !

Ce samedi 12 mars la troisième édition du Tablao Flamenco de La Reja flamenca se devait de maintenir l'exigence de qualité et d'authenticité qui attire un public de plus en plus nombreux et connaisseur à l'Hôtel des Vignes de Rivesaltes. Pari tenu avec Ana Morales à la danse, Jesus Guerrero à la guitare et Alberto García au chant.

 

Elle est entrée en tenue d'homme, sanglée dans le traditionnel bolero torero, mais très vite il n'y a plus eu de doute : Ana Morales déborde de féminité et distille avec raffinement une sensualité féline. En face à face avec le chanteur, guitare muette, elle saisit le public par ce « Martinete » inhabituel. Elle fait de ce style sévère une captation hypnotique du public immédiatement foudroyé.

Mais c'est dans le « Taranto », le style flamenco avec lequel elle a gagné le premier prix au prestigieux festival de la Unión en 2009, qu'elle développe ses talents d'interprétation. C'est une danse très esthétique et sensuelle ou chaque mouvement mériterait un arrêt sur image. Elle joue de son élégance naturelle, conjugue les poses ancestrales avec les envolées audacieuses. L'émotion est palpable transmise aussi par les musiciens, jusqu'au final volontairement ralenti dans un souffle vibrant. Du grand Art !

On comprend pourquoi Jesus Guerrero est très demandé actuellement sur les scènes espagnoles : Accompagnateur, il sertit la danse ou le chant d'harmonies délicates et de rythmiques parfaites ; soliste, il surprend par son jeu virtuose et son foisonnement mélodique : sa guitare raconte. Quand à Alberto Garcia il a parfaitement tenu son rôle face à ces deux monstres de talent. Son chant déjà riche en a été magnifié.

C'est du flamenco actuel, livré avec respect de la tradition, sans recherche d'effet, où la technique est au service de l'expression. Alors la fusion de ces trois sensibilités artistiques parle au cœur et les exclamations fusent du public. L'étonnement, le plaisir, la gratitude font se lever spontanément les spectateurs pour une ovation appuyée. Le rappel en forme de « fin de fiesta » où les artistes associent les jeunes talents locaux n'est plus alors que le moyen de se recentrer, revenir de ce voyage dans l'intime que nous ont offert ces artistes à l'aube d'une carrière qui ne pourra être qu'exemplaire.

Rendez-vous au prochain Week-end Flamenco de stages et Tablao le samedi 7 mai avec Violeta et Lorenzo Ruiz à la danse, Manuel Heredia à la guitare et David Sorroche au chant. Du pur Flamenco venu directement de Grenade !

 

Lola Triviño

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article